Archives Mensuelles: avril 2015

La conscience est le complément indispensable de l’intelligence

conscience

Prendre son envol

15617_813968275305042_3131527366719651998_n

Meubles de salle de bain en palettes

10306266_743275262435075_2969698952096179096_n

Je me nourris de vie et d’amour

10423730_817520318323220_5451580855785886986_n

Sur le bon chemin

1521978_631357720232766_651719662_n

Aspirine naturelle : les amandes

10520087_806741739388620_1447884893824636550_n

Comment savoir si c’est l’âme ou l’ego qui s’exprime ?

Article issu du site internet : http://www.lesmotspositifs.com/blogue/comment-savoir-si-cest-lame-ou-lego-qui-sexprime/

En personocratie (1), il est question d’effectuer un transfert de pouvoir de l’ego vers l’âme afin de provoquer le basculement de conscience espéré. Mais comment savoir si c’est l’âme ou l’ego qui s’exprime ? Comme il s’agit d’une question récurrente, j’ai pensé qu’il fallait que j’y réponde par un article afin de partager avec vous quelques outils simples qui vous aideront à développer votre discernement.

Distinguer l’ego de l’âme est souvent délicat. Tout d’abord parce que peu de personnes sont en contact direct avec leur âme et par conséquent nous ne savons pas grand chose du ressenti éprouvé. Ensuite, la religion, la spiritualité et la science ont délibérément engendré beaucoup de confusion afin de s’assurer que les gens ne se connectent pas à leur âme. Effectivement, s’ils y parvenaient, ils s’affranchiraient de la domination, marquant ainsi la fin du monde d’illusion dans lequel nous vivons actuellement.

Par contre, il y a ce personnage que nous connaissons intimement et qui dirige nos vies depuis des millénaires, que j’appellerai M. Ego (2), et qui devrait être beaucoup plus facile à identifier. Lorsque nous savons que c’est l’ego qui parle, nous pouvons bien sûr en déduire qu’il ne s’agit pas de l’âme.

Actuellement, 99,99% du temps, nos corps mental, vital et physique sont régis par l’ego. Apprenons donc à connaître ce dernier. Ghis a trouvé quelques formules simples pour nous aider à affiner notre discernement qui s’avérera une compétence indispensable tant que nous ne serons pas en mesure d’établir une connexion directe avec notre âme. Voici les trois caractéristiques principales qui définissent indubitablement l’ego.
1. L’Ego parle

L’expression « écouter son âme » est souvent trompeuse. En fait, l’âme ne parle pas ; c’est l’ego qui s’exprime , fort bruyamment d’ailleurs. En cherchant à obéir à la volonté de mon âme, j’ai souvent fait appel à elle pour qu’elle m’indique la voie à suivre et bien entendu je m’attends donc toujours à une réponse de sa part.

Malheureusement, la plupart du temps, pour ne pas dire tout le temps, la première réponse qui arrive provient de mon ego et non de mon âme. Je vais avoir recours à une métaphore pour illustrer ce qui se passe dans les coulisses de notre conscience.

Imaginons que M. Ego et Mme Âme vivent sous le même toit (corps) et que la maison ne dispose que d’une seule ligne téléphonique pour contacter l’un ou l’autre. Ainsi, chaque fois que j’appelle pour joindre Mme Âme, c’est M. Ego qui décroche. C’est un obsédé du contrôle, un nombriliste tapageur qui veut tout prendre en charge. Il fait en sorte que Mme Âme ne réponde jamais au téléphone et triche pour que je ne le reconnaisse pas. Il va même jusqu’à modifier sa voix et son attitude pour me faire croire que c’est mon âme qui est à l’appareil. Mais quand j’aurai appris à me servir des outils appropriés pour l’identifier, je me laisserai de moins en moins avoir par lui.

L’Âme, elle, ne parle pas : elle est silencieuse et impose facilement ce qu’elle veut en provoquant des situations. Elle est plus dans l’action que dans la parole. Le plus souvent lorsqu’elle manifeste sa volonté, elle me pousse à faire des choses qui au prime abord, d’un point de vue égoïste, peuvent sembler n’avoir aucun sens. Généralement, cela parait illogique et effrayant mais la pulsion est tellement forte que je me sens obligée de le faire. Un état intérieur de « savoir » ou de « bon feeling » se crée alors. J’aimerais ajouter cette citation de Mère (3) : « Si vous vous demandez si c’est bien votre âme qui vous parle, c’est qu’au fond vous savez que ce n’est pas le cas ». De quoi clarifier les choses en cas de doute !
2. L’Ego désire

Il y a toujours quelque chose que l’Ego veut ou ne veut pas. C’est lui qui me pousse à dire : « Je veux plus d’argent », « je ne veux pas être malade », « je ne veux pas vivre seule, je veux trouver un compagnon », « j’ai besoin de reconnaissance » et ainsi de suite. En étant dans le désir ou le besoin, il s’attache à un RÉSULTAT qui soit tangible.

L’âme, par contre, ne désire rien ; elle n’a aucune attente et ne s’attache à aucune issue. La seule chose qui l’intéresse est l’expérience, la démarche. Sa seule préoccupation est l’émancipation de mon être et l’évolution de ma conscience vers la personne que je suis réellement. À cet égard, toute circonstance particulière à laquelle je pourrai faire face sera considérée comme bénéfique. En fait, pour l’âme, il n’existe aucune expérience qui soit positive ou négative, toutes œuvrent à la réalisation supramentale/diessique. (4)
3. Et rapidement…

L’Ego veut du RAPIDE. Alors chaque fois que j’éprouve le besoin de me hâter à faire quelque chose ou à prendre une décision, je sais que cette impulsion provient de lui. En fait, il vit dans une réalité mortelle où il croit disposer d’un temps limité. C’est mon ego qui me pousse à accomplir un maximum de choses sur une courte période. C’est lui également qui a peur de rater une opportunité et ne veut pas perdre son temps avec tout ce qui ne comble pas ses besoins immédiats.

Contrairement à l’âme qui, elle, vit dans l’instant du présent infini et est immortelle. Aussi dès que je me sens dans l’urgence d’agir ou de prendre une décision, je dois m’arrêter de suite et m’accorder le temps de la réflexion. Concrètement, il faut que je fasse taire mon ego car son verbe haut m’empêche d’avoir les idées claires et de percevoir l’inclination de mon âme. Ce n’est qu’une fois qu’il aura été réduit au silence et installé sur la banquette arrière de la voiture que mon âme pourra prendre le volant, ou en d’autres termes, la direction de ma vie et me conduire là où elle pourra davantage fusionner avec mon corps.

Ne pas céder à l’ego et s’abandonner à l’âme est essentiel à la réalisation de l’être supramental/diessique. Une autre citation de Mère pour la marche à suivre :

Ceux qui souhaitent aider la Lumière de la Vérité à l’emporter contre les forces de l’ombre et du mensonge peuvent le faire en observant très attentivement les impulsions données à leurs mouvements et à leurs actions et en faisant la distinction entre celles qui proviennent de la Vérité et celles issues du mensonge afin d’obéir aux premières et de refuser ou rejeter ces dernières.

Ce pouvoir de discernement est l’un des premiers effets de l’Avènement de de la Lumière de la Vérité dans l’atmosphère terrestre.

~ L’Agenda de Mère, 1965

Maintenant que vous disposez d’un outil simple, vous pouvez commencer à exercer votre discernement afin de transférer le pouvoir de gouvernement de votre ego (mensonge) à votre âme (vérité-réalité). Moins je laisserai mon ego diriger ma vie, plus mon âme prendra le relais. Et plus je m’exercerai, plus vite nous sortirons de cette effroyable humanité bestiale dominée par la peur qui crée l’enfer sur terre !
Notes et références

^ La personocratie ou Personocratia, se définit à la fois comme un état de conscience ET une manière d’être. L’évolution de conscience se fait en deux étapes : d’abord celle de la VISION, puis celle de l’ACTION. Sans action, la démarche de conscience est boiteuse et stérile. On fait du sur place. On tourne en rond! Personocratia, c’est toute personne (individu de l’espèce humaine), c’est toi, c’est moi… quand je me souviens de qui je suis : Diesse (être suprême inhérent à tout ce qui existe) créatrice illimitée; ET je me comporte en Diesse au quotidien, dans toutes mes pensées, mes paroles, mes actions.
^ Ma définition de l’ego comme représentant du principe masculin (avoir) et l’âme comme celui du principe féminin (être) n’a rien d’arbitraire (Note de l’auteur).
^ Mirra Alfassa (1878-1973) — également surnommée Douce Mère ou Mère — est connue pour son parcours spirituel et ses écrits ainsi que pour avoir créé la cité d’Auroville en Inde avec Sri Aurobindo, un des leaders du mouvement pour l’indépendance de l’Inde, philosophe, poète et écrivain spiritualiste, à l’origine du yoga intégral. L’Agenda de Mère (Mother’s Agenda) est l’imposant journal de 6000 pages en treize volumes de ses expériences physiques et spirituelles rapportées par l’écrivain français Bernard Enginger — qu’elle a surnommé Satprem, signifiant « vérité et amour » ou « celui qui aime vraiment » en Sanskrit — sur une période de dix-neufs années à partir de bribes datant à 1951 suivies d’un contenu plus détaillé (grâce à l’utilisation d’un magnétophone) de 1960 jusqu’à sa mort en 1973.
^ La diessité désigne la prochaine espèce vers laquelle évolue l’humanité. Elle se manifestera lorsque le gouvernement de l’intelligence sera remplacé par la souveraineté individuelle de l’âme. Les ateliers de diessité font référence à la Conscience Diessique Appliquée (CDA) au quotidien, telle que Personocratia l’applique dans toutes ses activités. […] DIESSIQUE veut dire l’autorité suprême, la souveraineté. La diessité créatrice est inhérente à toute chose. Non pas une étincelle diessique ou un membre de Diesse, mais bien les trois éléments de la trinité : l’esprit créateur, la matière créée, l’illimité. (personocratia.com)

SOURCE : Comment savoir si c’est l’âme ou l’ego qui s’exprime ? écrit par RHIAME et traduit par EY@EL. Toute reproduction de cet article sans autorisation préalable de son auteur/traducteur* est strictement interdite.

%d blogueurs aiment cette page :